logo Voiceniger

MUSIQUE

SPORTS CINEMA PEOPLE VIDÉOTHÈQUE

Toute l´actualité

Société: Menace d’alimentation en eau de la ville de Niamey face à l’assèchement du fleuve Niger

17 Mai 18
voiceniger

No Comments

La capitale nigérienne, Niamey, sera confrontée à des difficultés d’alimentation en eau, dans les prochains, face à l’assèchement continu du fleuve Niger, a-t-on appris jeudi au ministère nigérien de l’Hydraulique.

L’assèchement du fleuve Niger est alarmant et pourrait atteindre son seuil critique de 1985 (niveau plus bas jamais observé), ont alerté ces derniers jours tous les acteurs concernés.

Selon le Directeur général des ressources en eau, au ministère nigérien de l’Hydraulique, Abdou Moumouni, intervenant jeudi sur la télévision nationale, la situation du fleuve n’est guère reluisante dans tout son bassin à cause des baisses drastiques du débit, occasionnées par les actions conjuguées du dérèglement climatique et de la pression démographique.

Selon M. Moumouni, de nos jours, la période des basses eaux du fleuve couvre à Niamey et dans ses environs, près de quatre mois, alors qu’elle tournait autour de 50 jours dans les années antérieures à 1960. Parallèlement, le débit tourne autour de 19 m3/seconde, ce qui a un impact sérieux sur l’alimentation en eau de la capitale, couverte à plus de 80% par les eaux du fleuve.

« Dans dix jours, s’il ne pleut pas, le débit du fleuve Niger va chuter à moins de 10 m3/seconde et ne pourra plus couvrir les besoins de la population de la capitale », a alerté M.Moumouni.

Pour faire face à la situation, le ministre de l’Hydraulique Issoufou Katambé a instruit les responsables de la Société des Patrimoines des Eaux du Niger (SPEN) de prendre les mesures d’urgences idoines notamment contre l’ensablement du fleuve au niveau du seuil de retenue d’eau de Goudel (périphérie de Niamey), et également pour sensibiliser la population contre le gaspillage d’eau.

A moyen terme, l’espoir est fondé sur le parachèvement du barrage de Kandadji, en amont du fleuve Niger, qui va fournir environ 120 m3/seconde.

Il est préconisé, à long terme, de mobiliser davantage les eaux souterraines, pour alimenter la ville de Niamey en compensation, à l’aide des installations solaires.

Le fleuve Niger, long d’environ 4 100 km, est le troisième plus long fleuve d’Afrique. Il traverse le territoire nigérien dans sa partie sud-ouest sur 550 km.

Au Niger, 80% de la population vivent dans la portion nationale du fleuve Niger, soit environ 13 millions dont plus de 5 millions sont touchées directement par le régime du fleuve. Il joue un rôle crucial dans le pays en termes d’alimentation en eau potable, de production d’électricité et d’irrigation.

Facebook Comments
Inline
VoiceNiger.com
Inline
VoiceNiger.com