Uraniumgate : des perquisitions au siège d’Areva

Le groupe nucléaire français est inquiété par la justice dans une affaire de vente présumée douteuse d’uranium nigérien.

Une perquisition avait lieu mardi au siège du groupe nucléaire Areva dans le cadre d’une enquête sur une opération de vente présumée douteuse d’uranium nigérien baptisée « Uraniumgate », ont indiqué des sources concordantes.

Areva « confirme une perquisition ce matin dans le cadre d’une enquête préliminaire », a déclaré un porte-parole du groupe, sans donner d’autres détails. Une source judiciaire a aussi confirmé une perquisition sans préciser dans quelle enquête elle était diligentée.

 

Europe1

Facebook Comments