Maroc-Niger : 16 accords signés

Après un long retard de près de cinq années, la 4ème session de la Grande Commission Mixte Maroc-Niger s’est enfin réunie, mardi 26 décembre 2017, au siège du ministère des Affaires étrangères et de la Coopération internationale.

Elle a été co-présidée par le chef de la diplomatie marocaine, Nasser Bourita et Ibrahim Yacoubou, ministre nigérien des Affaires étrangères, de la Coopération, de l’Intégration africaine et des Nigériens.

50 ans de relation diplomatique

La reprise des sessions de la Grande Commission Mixte Maroc-Niger a été chaleureusement saluée par les chefs des AE des deux pays. Celle-ci intervient alors que le Maroc et le Niger s’enorgueillissent de 50 ans de relation diplomatique, couronnés par des liens d’amitié et de fraternité qui connaissent, précise Nasser Bourita, une forte impulsion qui consolide les relations bilatérales exceptionnelles. Ces relations, a souligné N. Bourita, sont « sereines et sans malentendus, fondées sur le respect mutuel». Et le chef de la diplomatie marocaine de rappeler «la position claire et constante du Niger concernant l’affaire de notre intégrité territoriale, en plus du soutien du Niger au retour du Royaume à l’Union Africaine, ainsi qu’à sa demande d’adhésion à la CEDEAO». La particularité de la 4ème session de la Grande Commission Mixte Maroc-Niger est de consolider les acquis traditionnels et de développer des relations dans le cadre d’une approche globale et win-win.

Un modèle de coopération

Pour sa part, le chef de la diplomatie nigérien, Ibrahim Yacoubou, a souligné que le Maroc et le Niger travaillent pour faire de leurs relations un modèle de coopération Sud-Sud. Et d’ajouter: «Nous nous réjouissons au Niger que le Roi Mohammed VI soit un acteur important au sein du Maghreb, comme nous nous réjouissons et saluons les marques de solidarité du Maroc envers le Niger».

La réunion de la 4ème session de la Grande Commission Mixte Maroc-Niger a été couronnée par une cérémonie de signature de 16 accords de coopération dans plusieurs domaines stratégiques avec, pour objectif principal, la relance du partenariat entre les deux pays. Ces accords couvrent les domaines économique, touristique, de la santé, de la formation, de la justice et du transport.

 

Le repoter.ma

Facebook Comments